Au creux du silence / inspirations et expirations / Littérairement Moi !

Le temps d’un verset

Dieu, que je n’ai pas le temps. Dieu, que je n’ai plus de temps !

Les mains repues, lasses de mots tournés, enveloppés !

L’onde posée est une berceuse, c’est d’une lenteur si douce !

Dieu, quel temps me reste-t’il ? Dieu accorde-moi une seconde !

Je respire ma vie, transpire le temps perdu !

Dans un souffle, ma chaleur expire ce qu’elle ne retrouve plus !

Dieu, prête-moi l’aiguille du temps. Dieu, que je suis lasse !

Sur la route de mes pas, mes grains s’envolent en farandole !

Mon enveloppe sans destinataire, l’empreinte n’est que trait fin !

Dieu, comment fais-tu ? Dieu, donne-moi un peu de raison!

Ma peau espère toujours, dans un tremblement, elle se souvient,

Que de chaleur humaine, je suis belle, et bien née !

Dieu, prête-moi un rayon. Dieu, que j’espère encore !

Dessiner en arc-en-ciel, les tracas de demain !

L’espoir, en bleu de cabosse ou en rouge de coeur battant !

Dieu, que j’ai besoin de savoir. Dieu, que j’ai besoin de croire !

Les yeux fermés, fatigués, le globe épuré de ne rien percevoir !

Ma pensée s’évade dans une mélodie rassurante !

Dieu, le temps est passé. Dieu, que je voudrai !

Mon espoir laisser sans reflet, modeler sa corporalité !

En terre brune, grise, coller mes particules effilochées!

Dieu, l’âme est-elle une peine ? Dieu, que j’espère toujours !

Petit texte écrit pour ma petite-grand-mère qui m’accompagne dans le souvenir de sa foi .

https://www.facebook.com/notes/eve-lieby/le-temps-dun-verset/2289733697773871/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *